« Vous aimez le céleri ? Votre fils aussi ? »

stanchezza

Vous avez forcément déjà connu ces périodes où vous avez l’impression d’être au bout du bout de tout : usé(e) de fatigue, le moral à zéro, à envisager chaque matinée qui se pointe avec le même enthousiasme qu’un enfant de six ans envisage un gratin d’épinards.

Le genre de période où la moindre remarque au boulot te fait remettre ton CDI en doute, ou le moindre reproche de ton mec te fait consulter un avocat et où la moindre connerie de tes enfants te fait taper dans Google « Idées pour partir seule au bout du monde avec un tout petit budget, plus de mari et un CDI de merde. »

Quand ça m’arrive, je laisse passer quelques jours en serrant les dents et si ça s’installe, je file chez mon médecin. J’en ressors généralement avec quatre boites de magné B6, des trucs pour dormir « mais à base de plantes hein, ne vous inquiétez pas ! » (Je ne suis pas inquiète bordel, je suis épuisée !), des recommandations très utiles comme « Calmez-vous, respirez bien, relativisez… », et une trentaine d’euros en moins.

Heureusement, dans ces moments-là, je peux toujours compter sur les copines : « Attends, bouge pas, j’ai ce qu’il te faut : le numéro de Gérard B. il est respirologue-radiesthésiste, ça va te changer la vie ! » « Appelle Mélanie C. de ma part : elle est posturologue-aromathérapeute, elle va te sauver. » « Tu ne connais pas Bernard M. ? Il travaille sur les flux énergétique des intestins, c’est miraculeux ! » Lire la suite

Publicités