On devient deux

Je dis toujours que ça fait un an, parce que c’est pratique « Un an », ça sonne rond, ça fait beaucoup sans être trop non plus. Mais si je regarde bien, ça fait plutôt trois ans.

sadness

Ça a commencé par une gêne au niveau du cou, mais bon, qui n’a pas de gêne au niveau du cou ?  Je passais  quasiment sept heures par jour derrière mon ordi  et si j’en croyais ce que je lisais, nous avons tous mal au dos, il parait même que c’est le mal du siècle. (Alors que j’aurais plutôt parié sur l’égoïsme ou la bêtise, non ?). Lire la suite

Publicités

J’veux des Barbour et des diadèmes !

Puisqu’on se dit (presque) tout, je dois avouer une passion (presque) honteuse.

Senior rich woman

J’ai déjà parlé ici de mon immense appétit pour les magazines, quelque soit le sujet : féminin, société, gastronomie, cinéma…J’avale tout !

Mais il en est un que j’achète avec amour, religieusement, toutes les semaines. Celui-là, je ne le dévore pas, je le déguste, petits bouts par petits bouts, lentement, avec attention et amour. Pour lui, je prends le temps. Je me fais un café pour l’accompagner ou j’attends le soir, quand les enfants sont couchés et mon mari devant un film… Lire la suite

« Juste une fois s’il te plait… »

desperate young man showing clasped hands, pretty please asking help forgiveness

 

 

 

 

« Allez, une fois, juste une fois s’il te plait… »

Dix minutes que Camille, mon mari, me suppliait dans la cuisine…

« S’il te plait, juste une toute petite fois, ça fait TROP longtemps, j’en peux plus ! » 

« Cam ! Non ! Pas ici ! Pas en pleine journée pas comme ça, ça ne se fait pas ici ! On n’est pas à Paris ! Je connais tout le monde ! Qu’est-ce qui te prend sérieux ?!  »  Lire la suite