« Je ne fais que des mââââles »

Two Boys Fighting In School Playground

J’étais tranquillement en train de prendre mon petit-déjeuner ce matin quand je suis tombée sur un papier de France Dimanche, repris par Closer et sobrement titré « Séverine Ferrer, maman de trois garçons : « Je ne fais que des mâles »

« Je ne fais que des mâles »…

Vous sentez vous aussi toute la fierté de la femme qui ne fait que des petits zizis ? L’orgueil de la mère-féconde, dans sa toute puissance de seule femelle au milieu d’une tribu virile ?

Ce n’est pas un mystère, j’ai trois garçons. Des garçons. Pour moi, ce ne sont pas des mâles, juste des garçons. Mes fils. Je ne suis pas particulièrement fière de leur zizi, puisque c’est le leur et pas le mien.

Séverine Ferrer développe : « Je suis la mamma de la maison et rien ne peut m’arriver. Et du coup, pas de rivalité, je reste l’éternelle princesse de la famille. »

Et là, je dis chapeau Séverine Ferrer, chapeau et surtout COMMENT FAIS-TU ?! Comment fais-tu pour être « la mamma » et la « princesse » ?!

On nous explique pas mal en ce moment qu’il n’y a pas de différences entre les filles et les garçons et si, sur le principe, j’ai très envie d’y croire, je peux vous assurer que dans le quotidien, on est à des années-lumières de la vérité. Vous pourrez me répéter 10.000 fois qu’élever des filles et des garçons, c’est exactement la même chose, moi, je vous assure que non.

Je ne sais pas dans quel espèce de royaume génial vit Séverine Ferrer, mais dans mon monde, le château ressemble plus à une salle de catch aménagée, les princes à des champions de lucha libre et quand je me regarde dans la glace, ce n’est pas une princesse que je vois mais la version défoncée et exténuée de Mary Poppins,  en tous cas plus proche de la mémé que de la Mamma.

C’est FATIGUANT de n’avoir QUE des garçons. C’est USANT ! Je vois bien la différence avec mes copines ou ma soeur qui ont un « panaché » : filles et garçons mélangés. Ben c’est pas pareil.

Mes fils ont des caractères très différents : on a un rêveur, un idéaliste, un clown…Chacun a ses aspirations, son caractère, ses envies, ses amis, sa façon de voir les choses, ses désirs, ses rêves…Mais une chose les réunit toujours à la fin de la journée : ce besoin VISCERAL DE SE FOUTRE SUR LA GUEULE QUEL QUE SOIT LE MOTIF! De se taper, de se pousser, de hurler, de sauter, de courir, de se jeter des trucs à travers les pièces…

De temps en temps, on fait de la cuisine, des bracelets brésiliens, des coloriages, des Legos… ça dure une heure GRAND max à tout casser. Il y a toujours très vite ce besoin d’être dans le physique, de se mesurer à l’autre. L’autre pouvant être aussi bien un frère qu’une motte de terre.

Je vous entends d’ici hein « N’importe quoi, c’est quoi ce délire genré ? C’est quoi ces stéréotypes sexués ? »…Vous savez quoi ? Je vous les laisse une semaine et après, on discute délire du genre sexué sans problème !

Le regard des gens est assez drôle d’ailleurs quand on a trois enfants du même sexe.

A Paris déjà, quand on se promène avec nos trois enfants, on sent que les gens qu’on croise dans la rue hésitent entre « Cathos intégristes » ou « accident de pilule »

Alors trois enfants du même sexe…

Si j’avais gagné un euro à chaque fois qu’on m’avait dit « trois garçons ?! Ben faut faire le quatrième, pour tenter une petite fille ! », j’aurais pu racheter le Quatar.

« Faire un quatrième » pour TENTER LA FILLE ! Mais de quel genre de cerveau ce genre de phrases peut-elle sortir ? On ne parle pas d’une loterie magique où on gagne un œuf bleu ou rose qui fait plaisir sur le moment, mais d’un ENFANT ! Une petite chose à élever, consoler, aimer, aider, nourrir, changer, éduquer, soutenir…Combien de fois ai-je eu envie de répondre: « Et vous ? C’est votre fille là ? Et vous ne voulez pas faire un petit deuxième pour tenter la version moins chiante ? »

Mais de toutes les conneries entendues, celle-ci reste de très loin ma préférée : « Trois garçons ?! Aaaaaah, mais t’es une femelle Alpha, comme Victoria Beckham ! ». Un mec, qui avait dû mélanger un article de FHM avec un reportage animalier sur les loups, m’avait balancé ça très sérieusement lors d’un diner.  J’avais hésité à le déchiqueter sur place et ramener sa dépouille encore fumante à mes louveteaux…

Une « femelle Alpha ».

« Je ne fais que des mâles »

On se détend. Et surtout…

…on fait ce qu’on peut 🙂

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion sur “« Je ne fais que des mââââles »

  1. Julimelle 3 avril 2017 / 21 h 11 min

    Ah mais comme je te comprends !!!!
    Enfin presque. À la petite différence que moi, j’ai… trois filles.

    J’évalue à peu près à 12 789 653 le nombre de fois où mon mari a entendu « mon pauvre, tu ne te sens pas trop seul ? », ou « la chance, tu dois être le roi à la maison ! » (oui ben faudrait choisir).
    Ça coûte combien, un Qatar ?!?
    Faut quand-même savoir que quand tu as déjà 2 enfants du même sexe, tu as 77 % de chances d’avoir un troisième enfant du même sexe. C’est pas de notre faute, c’est la faute aux probabilités !!! Ouf !!!

    Ajoute à ce genre de remarques débiles celles qui concernent les fratries de 3 enfants : le fait d’être une famille nombreuse (au sens de la carte du même nom) laisse penser aux gens qu’on ne va forcément pas en rester là.
    Du coup, quand on me pose la question du ptit quatrième, je réponds invariablement « ah non, je risquerais d’avoir un garçon » (question con, réponse con, bam).
    En tout cas, les gens sont débiles, comme si on pouvait choisir…

    Sinon, je te rejoins aussi sur la différence entre une fratrie de garçons, et une de filles. Mes copines qui sont dans ta situation disent souvent « dimanche, on est sortis faire un tour, pour qu’ils se défoulent », là où moi ça ne m’a jamais posé de problème de ne rien glander de la journée. Les filles se défoulent autrement, faut croire !…

    Enfin ce qui est sûr, c’est qu’on ne s’ennuie pas. Pas vrai ?…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s